vendredi 30 août 2013

Trois Grands Fauves, Hugo Boris & Au Revoir Là-haut, Pierre Lemaitre

Je vous livre mes deux coups de cœurs de la rentrée littéraire dans le domaine français. Deux récits percutants qui jettent un éclairage original sur la grande Histoire en en renversant la perspective... Deux histoires de revenants qui vous happent dès les premières pages pour vous laisser à bout de souffle, le cœur palpitant.



Trois Grands Fauves, Hugo Boris, Belfond

Danton, Hugo, Churchill: qu'ont-ils donc en commun ? Découvrez le grâce à ces anecdotes étonnantes ! Hugo Boris ressucite avec bonheur ces monstres sacrés. Les veines qui courent dans le marbre se mettent à palpiter, et soudain ces trois statues du commandeur de s'animer. Les fauves sont lâchés... Les néophytes découvriront d'augustes personnages sous un jour inattendu... Quant aux férus d'Histoire, ils ne bouderont pas leur plaisir.



Au Revoir Là-haut, Pierre Lemaitre, Albin Michel

Les inconditionnels des thrillers de Pierre Lemaitre le suivront-ils dans ce nouveau registre ? En tout cas, nul doute que l'écrivain va conquérir de nouveaux lecteurs ! Tel Orphée ramenant des Enfers Eurydice,
se forge, à la fin de la guerre, la paire improbable d'un petit rond de cuir et d'une gueule cassée. 1919: Albert et Edouard sont deux revenants bien encombrants pour tous ceux qui voudraient oublier. Pour ces deux là, l'heure de la revanche va sonner bien après la bataille... Loin de n'être qu'un roman des tranchées de plus, cette intrigue digne d'un roman noir révèle la difficulté de la réinsertion pour des poilus devenus fantômes parmi les vivants. Edifiant.

SOLENE


mardi 27 août 2013

Les Disparus de Mapleton, Tom Perrota



Le 14 octobre fut le jour du Ravissement. Un grand nombre de personnes a disparu de la surface de la planète. Trois ans plus tard, les esprits sont divisés quant au sens à donner à cet événement surnaturel. Dieu a t'il rappelé à lui les hommes méritants? Le Ravissement est-il le signe que le Jugement Dernier approche? 
Pour les habitants de la petite ville américaine de Mapleton, comme pour le reste du monde, rien ne sera plus jamais comme avant. Personne n'a réagi de la même manière à la brusque intrusion du surnaturel dans la banalité du quotidien. Comment vivre encore alors que la fin du monde adviendra peut-être demain?
Dans ce roman, on suit le destin de plusieurs personnages dont les vies ont été bouleversées par le Ravissement. Les quatre membres de la famille Garvey ont tous réagi différemment. Kevin, le père, est devenu maire de Mapleton, et essaye de gérer à la fois les tensions dans la ville et la désagrégation de sa famille. Laurie, la mère, a fait le choix de rejoindre les Coupables Survivants, une secte dont les membres s'habillent de blanc, vivent en communauté, font vœu de silence et grillent cigarette sur cigarette en attendant la fin du monde. Jill, la fille, dont la meilleure amie a disparu sous ses yeux, fait sa crise d'adolescence. Tom, le fils, quant à lui, à décidé de laisser tomber l'université pour suivre un homme se prétendant guérisseur. A ce quatuor s'ajoute Nora Durst qui a perdu son mari et ses deux enfants dans la tragédie et cherche comment donner de nouveau un sens à sa vie. 
Le recours au fantastique est pour l'auteur un prétexte pour plonger les protagonistes dans une situation de crise. Le surnaturel reste hors du champ de l'action, mais il a eu pour effet de bouleverser radicalement la vie des personnages. Le Ravissement fait partie de ces événements qui empêchent tout retour à la normale. Ce pourrait être une métaphore pour le 11 septembre; ainsi on désigne aussi le jour du Ravissement par la date où celui-ci a eu lieu: "14 octobre". 
La qualité du texte, le sens de la construction et les formidables personnages qui peuplent ce roman en font un véritable bonheur de lecture. Tom Perrotta évite l'écueil du fantastique pour nous offrir une comédie de mœurs à l'américaine, dans ces banlieues pavillonnaires que les séries ont bien souvent explorées.

JEAN


jeudi 22 août 2013

Dans la Maison de l'Autre, Rhidian Brook


Allemagne année zéro : dans les décombres fumants de Hambourg, les habitants errent, exsangues et hébétés. Terrassé, le IIIème Reich laisse dans son sillage nombre de plaies purulentes à panser. A un colonel britannique échoit la mission impossible de faire rimer occupation avec réconciliation, tandis que se profile à l’Est la menace d’un nouveau déchirement.… C’est pourtant au sein de son propre foyer, fragilisé par la longue séparation, que la cohabitation s’avérera, peut-être, la plus délicate… 
Rhidian Brook brosse le portrait d’un honnête homme qui, mêlé malgré lui à un épisode aussi capital que méconnu de l’Histoire, révèle sa grandeur, en se montrant, contre toute attente, à la hauteur de sa tâche. Dans ce roman subtil qui lui tenait à cœur, l’auteur rappelle à quel point se joue, ces jours-là, entre ennemis et alliés d’hier, la paix de demain. L’avenir de l’union européenne ne tient alors qu’à un fil : celui d’une poignée d’hommes de bonne volonté. 
Tout sonne juste dans cette réflexion captivante, plus que jamais d’actualité. Le couple de l’histoire, qui lui aussi, emprunte le difficile chemin de la réconciliation, est criant de vérité. 
Sans conteste LA bonne surprise que j’attendais de la rentrée littéraire, Rhidian Brook voisine désormais avec Vercors et son Silence de la Mer dans ma bibliothèque. 
 




 Solène

La Vie est un Tango, Lorenzo Lunar

Le roman noir est par nature un roman social. L'enquête policière est un prétexte pour rendre compte d'une situation sociale donnée dans un espace déterminé. La Vie est un Tango en est l'exemple parfait. 
Dans un quartier de la ville de Santa Clara, le commissaire Léo Martin est l'observateur désabusé de la déliquescence de la société cubaine. Entre petites magouilles et grosses combines, les habitants d'un quartier populaire anonyme survivent bon an mal an. 
Lorenzo Lunar dépeint à merveille une société cubaine à la dérive, où tout se trafique, où tout se monnaye, où la tendresse n'a plus de place, et où l'espoir semble être un vain mot. 
Amateurs de polars, sautez sans hésiter sur ce livre qui vous changera agréablement des climats glacés des polars nordiques. 
Amateurs de littérature étrangère et d'exotisme, venez découvrir la face cachée du rêve cubain.

JEAN










mardi 20 août 2013

Le fils de Sam Green, Sibylle Grimbert





Sam Green était le roi de Wall Street, mais Sam Green est un roi déchu, et le fils doit supporter les conséquences de la faute du père. 

Sibylle Grimbert s'est largement inspiré de l'affaire Madoff dans ce nouveau roman. Tout comme lui, Sam Green passait pour un investisseur de génie, alors qu'il s'agissait d'un escroc. 
On pouvait s'attendre à ce que le sujet soit le prétexte à une critique du système capitaliste, mais l'auteur préfère en faire un roman sur la filiation. Qu'est-ce qu'un père lègue a son fils? Dans quelle mesure un fils est-il fait à l'image de son père? Peut-on être fils de salaud sans être salaud soi-même?
Le héros du roman, le fils de Sam Green, est tellement écrasé par l'image paternelle que son identité s'y dilue. C'est l'histoire d'un homme qui, pour se libérer du père, va aller jusqu'à faire en sorte que la fraude soit découverte. Mais c'est justement parce que la faute du père va être révélée que le fils va couler avec lui. 
La morale de ce livre pourrait être que malgré tous nos efforts, on ne se libère jamais vraiment de notre héritage familial, et qu'il nous faudra porter ce fardeau jusqu'au bout.
Ce roman incisif est une des vraies belles surprises de cette rentrée littéraire, avec un écriture nerveuse qui ne dépareillerait pas chez nos écrivains américains favoris. 

JEAN

  RÉSERVER CE LIVRE

Mise à jour au 09 juin 2015:
Ce livre (toujours formidable) vient de sortir en poche chez 10/18. http://www.librairiethuard.fr/9782264062598-le-fils-de-sam-green-sibylle-grimbert/#

mardi 13 août 2013

La Part de l'Aube, Eric Marchal



On avait déjà adoré Le Soleil sous la Soie du même auteur, livre qui retraçait les aventures d'un chirurgien à la fin du XVIIe siècle, et voilà que Eric Marchal nous revient en pleine forme dans un nouvel opus au moins aussi bien que son précédent. Cette fois-ci, l'auteur nous emmène dans le Lyon de la seconde moitié du  XVIIIe siècle où la découverte d'un trésor gaulois, de nature à faire chanceler le pouvoir en place, va bouleverser une flopée de personnages. 

Tous les ingrédients d'un excellent roman historique sont réunis: une solide documentation sur l'époque, une ville décrite à merveille, des personnages bien campés, un méchant vraiment méchant, et une intrigue en béton. 

Si on croise au cours des pages nombre de figures célèbres, la vraie star du roman c'est la ville de Lyon: bouillonnante, belle, mystérieuse, pleine de coins et de recoins, la capitale des Gaules se révèle être un décor rêvé pour un roman historique. 

 Jean