mercredi 17 août 2016

Philosopher avec Game of Thrones; Sam Aluzys

Game of Thrones ou Le Trône de Fer de George R. R. Martin, grand classique du genre littéraire “Heroic Fantasy” , série culte à la télévision et bande dessinée parue chez Dargaud, met en extase des dizaines de millions de fans inconditionnels dans le monde entier.

Ce livre dont j’espère qu’il sera traduit dans de nombreuses langues, s’adresse exclusivement à eux.

Le caractère exceptionnel des plus de 7.000 pages de Game of Thrones consiste dans le fait que les personnages et l’action n’évoluent pas, comme dans la plupart des œuvres du même genre, dans un monde manichéen où bons et méchants sont bien à leur place. Au contraire, les personnages de Game of Thrones sont des caractères complexes, à multiples facettes, des êtres en chair et en os, avec leurs forces, leurs faiblesses et leurs lot de contradictions.

Ainsi l’analyse de Sam Azulys passe en revue Eddard Stark, Arya Stark, Bran Stark, Tyrion Lannister, Cersei Lannister, Jamie Lannnister, Daenerys Targaryen, Jon Snow, Brienne et tutti quanti... Il décrit avec précision leurs traits typiques, spécule sur les motivations et les culpabilités qui les habitent, démonte la mécanique des forces motrices de leurs actions.

Le lecteur est scotché devant une peinture qui lui fait revivre les larges traits de la lutte pour le trône de fer. En même temps, il revisite les personnages centraux dans leurs moindres détails. Cette galerie de portraits est réalisée sur la toile fond des pensées des grands philosophes, Kant, Hobbes, Mill, Machiavel, Platon, Descartes...

Bref, nous sommes devant une affaire rondement menée qui ne pourra qu’enthousiasmer tous ceux qui se considèrent membre de la grande communauté de Game of Thrones.

Clairement *****

HPK
 

samedi 6 août 2016

Sapiens; Une brève histoire de l’humanité; Yuval Noah Harari

A la fin de l’année dernière, Sapiens surgissait brièvement, sur les listes de bestsellers internationaux, pour disparaître rapidement, comme une étoile filante. Franchement, ce livre extraordinaire aurait mérité beaucoup mieux.
Je l’ai lu dans la version originale, anglaise. Sur 466 pages Harari nous livre un narratif captivant, celui de notre itinéraire, du singe insignifiant au maître du monde. Les 4 piliers de cette histoire sont: La révolution cognitive, la révolution agricole, la globalisation de l’humanité, la révolution scientifique.
Le langage est simple, direct, sans fioritures avec un brin d’ironie. Le développement du contenu est rectiligne, plein de bon sens d’une santé éclatante. Un résumé de l’histoire de l’humanité qui prend des raccourcis sans oublier l’essentiel, une lecture merveilleuse pour des amateurs d’histoire comme pour ceux qui veulent la découvrir.
Harari ne se place jamais comme moralisateur, toujours en observateur. C’est rafraichissant, instructif, amusant et plein de suspense.
“Sapiens” occupe désormais une place de choix dans ma bibliothèque.
Sans hésitation *****

lundi 1 août 2016

False Nine; Philip Kerr

Quel amateur de polars ne connaît pas Bernie Gunther? Détective privé dans l’Allemagne nazie, né de la plume de Philip Kerr et protagoniste de la célèbre Trilogie Berlinoise. Les aventures de Bernie ont fasciné des millions de lecteurs dans de nombreux pays.
 
Voilà un nouvel héro, Scott Manson, ex footballeur professionnel, manageur d’équipe sans travail et enquêteur occasionnel. Kerr semble viser une cible bien précise: Fans de foot/Lecteurs de polars. Le tir passe loin du but...
 
Scott est un mec sympa, bavard, drôle, dragueur et blagueur. On pense à certains personnages d’Elmore Leonard. Malheureusement ses élucubrations sont sans aucun intérêt et ses aventures amoureuses, avec une rousse, une blonde (Bella Macchina!) et une black, manquent de saveur. En plus il déambule dans une intrigue fade et soporifique. Le suspense est resté dans les vestiaires.
 
Je ne peux qu’espérer que ce livre ne sera jamais traduit en français.
 
HPK